mercredi 31 décembre 2008

Voeux...

"N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites.
Décide
de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux."


Citation d'
Epictète
Philosophe grec
Né à Hiéropolis en 50

Décédé à Nicopolis en 135




Meilleurs voeux pour l'an neuf,
avec toutes mes amitiés,

Gipsy

lundi 29 décembre 2008

Istanbul

de Orhan Pamuk

Mon avis
Un livre qui m'a emportée loin de chez moi, dans une ville que je connais assez bien déjà.
J'ai aimé les descriptions, les humeurs, la fatalité nostalgique de l'auteur, sa vision de sa ville.
Un bel hommage à Istanbul.



Résumé du livre

Evocation d'une ville, roman de formation et réflexion sur la mélancolie, 'Istanbul' est tout cela à la fois. Orhan Pamuk se remémore ses promenades d'enfant, à pied, en voiture ou en bateau, et nous entraîne à travers ruelles en pente et jardins, sur les rives du Bosphore, devant les villas décrépites, dessinant ainsi le portrait fascinant d'une métropole en déclin.

La critique par Thomas Flamerion

Souvenirs de jeunesse, souvenirs en noir et blanc, un peu austères, un peu tristes. Photographie panoramique d’une cité légendaire, théâtre de grands événements et objet de maintes convoitises, à mi chemin entre le roman initiatique et le récit de voyage - bien que de voyage, ici, il n’y eut pas -, l’‘Istanbul’ de Pamuk dessine surtout le parcours littéraire du plus emblématique des écrivains turcs contemporains. Vagabond, disert, l’homme arpente les couloirs de la mémoire, des sensations fugaces et des moments forts pour dire l’amour qui le lie à Sa ville. Istanbul, son terrain de jeu, le berceau de son sang, le fief du cocon familial tentaculaire qui l’a vu grandir. Jamais ville n’aura autant participé à l’éducation d’un homme que ce diamant du Bosphore, rarement hommage plus sensible aura été rendu à la terre nourricière.
Parce qu’il est possible de se livrer avec pudeur, pour ne pas ennuyer, sans doute, pour donner à Istanbul toute sa profondeur, Pamuk en dresse un portrait polymorphe, basé autant sur ses propres impressions que sur celles de ces illustres arpenteurs. Il emprunte à Théophile Gautier, à Nerval, aux gravures de Melling, à Flaubert et à l’encyclopédie du quotidien de Resat Ekrem Koçu. Il multiplie les regards, s’attarde sur la misère, remonte le temps et voit, par-delà le mythe de Constantinople, la réalité sordide. Enfin, surtout, il explique l’immatériel, l’évanescent, avec un art consommé du sensible. Il berce son récit de ce hüzün, cet étrange mélancolie qui flotte dans l’air d’Istanbul et pénètre les âmes.
Et que dire de cette plume ? Gracile, juste, élégante, elle porte un récit dont la richesse n’a d’égale que l’incroyable attraction. Oui, Pamuk donne vie au rêve de la belle orientale, mais il réveille aussi les stigmates de l’histoire. Istanbul peut être fière, son fils est devenu grand, mais il continue, aujourd’hui encore, de compter les bateaux qui croisent dans le Bosphore.

Paru chez Folio - 547 pages.

mardi 23 décembre 2008

Tous mes voeux...

Crochet addict!

Encore une et encore et encore une fleur!
... et on se retrouve avec une écharpe de 2 mètres!
Qu' à cela ne tienne, même si elle n'était pas prévue dans la liste des cadeaux de Noël, elle a, je crois, trouvé preneuse :-)
Le modèle est de O Fil de l'O qui a gracieusement offert les explications sur Granny Mania.

mercredi 17 décembre 2008

lundi 15 décembre 2008

J'veux le même!

Ce qui devait arriver... au vu du bonnet de son frère, Miss Momo a "commandé" le même...
- "J' veux le même, mais en brun, avec une fleur"
Une taille au dessus (100 m au lieu de 96 et des aiguilles 4.5), Mademoiselle a une tignasse a couvrir et n'aime pas avoir froid aux oreilles...
Fini à temps pour glisser sous le sapin!


jeudi 11 décembre 2008

Christmas Night...

Image Hosted by ImageShack.us

Opération "Sapin" ter - mi - née!

Cette année, classique le sapin, en rouge, argent et transparent.

En attendant le père Noël, je vais cogiter le menu... enfin, surtout le dessert, parce que pour le reste ce sera sans doute comme le sapin, classique!
Classique version perso, entendons nous ;o)
Les commandes vont bon train, et les votes à l'unanimité pour les Scampis Na Buzaru.
Si il y a des amateurs, je vous raconterai plus tard...

mercredi 10 décembre 2008

Gipsy Village - Bloc 04 (9)

2e bloc d'une série de neuf...
Le bloc 04 de décembre avec son coeur en appliqué rebrodé.

La sieste en couleurs!

Pour compléter mon kit "sieste", un coussin kitch assorti au plaid en granny hexagones...

Round robin sur ECP

Comme l'année, le round robin organisé par Marie sur ECP se termine.
J'ai reçu mon bloc en retour, il est vraiment splendide et me plait énormément.
Chaque participante a su y coordonner sa partie à celles des autres... un résultat magnifique.
Merci à toutes pour ce bel échange.



J'ai, à mon tour, brodé celui de Marie, ainsi, elle aussi le recevra avant Noël.

lundi 8 décembre 2008

Petit cadeau pour une grande dame...
Je sais à présent qu'il est arrivé, je peux le montrer :o)


Pochette 12 /12 cm
Broderie fils mixtes et rubans sur soie, perlage.

samedi 6 décembre 2008

Le Pays de la Liberté

de Ken follett



Résumé

Entre le jeune Mack, condamné à un quasi-esclavage dans les mines de charbon des Jamisson, et l'anti- conformiste Lizzie, épouse déçue d'un des fils du maître, il n'a fallu que quelques regards et rencontres furtives pour faire naître l'attirance des cours.Mais dans la société anglaise du XVIIIe siècle, encore féodale malgré les idées neuves de ses philosophes, l'un et l'autre n'ont de choix qu'entre la soumission et la révolte. Rebelle, fugitif, repris et condamné, Mack ne reverra Lizzie que dans la plantation de Virginie où on l'a déporté pour le travail forcé. Alors seulement ils comprendront que le bonheur se gagne en forçant le destin.

Des crassiers de l'Ecosse aux docks de la Tamise, de l'Amérique esclavagiste aux premières incursions vers l'Ouest encore vierge, l'auteur des Piliers de la Terre nous entraîne ici dans une superbe épopée où la passion amoureuse se confond avec l'aspiration de toute une époque à la liberté et à la justice.

jeudi 4 décembre 2008

Grand Saint Nicolas...


Nicolas de Myra
Fresque de l'Abbaye de Bec - France


Le personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre appelé également Nicolas de Bari. Il est né à Patara, une cité de Lycie, au sud-ouest de l'Asie Mineure (région appelée maintenant Turquie d'Asie) entre 250 et 270 après J-C. Il est mort le 6 décembre, en 345 ou en 352 dans la ville portuaire de Myre (actuelle Demre) en Asie Mineure.


Eglise Saint Nicolas à Demre-Turquie

Après sa mort, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse. Chaque épisode de sa vie a donné lieu à un patronage ou une confrérie d'un métier ou d'une région.
Saint Nicolas est fêté tous les 6 décembre, dans l'est de la France (Lorraine et Alsace), le nord, la Belgique, l'Allemagne, la Hollande, l'Autriche, les Pays Bas. Aux Pays Bas on le nomme : Sinterklaas.
Il fait le tour des villes pour récompenser les enfants sages. Il visite les écoles maternelles, distribue des friandises aux enfants (du pain d'épices et des oranges) et se voit remettre les clés de la ville par le maire. Chars, défilés prestigieux, feux d'artifices... Saint Nicolas est une fête importante dans la vie culturelle de ces régions.
Saint Nicolas, dans son costume d'évêque, fait équipe avec un personnage sinistre : le père Fouettard. Celui-ci, tout vêtu de noir n'a pas le beau rôle puisqu'il est chargé de distribuer les coups de trique aux garnements.



La chanson des écoliers


O grand Saint Nicolas patron des écoliers,
Apporte-moi des pommes dans mon petit panier.

Je serai toujours sage comme une petite image,
J'apprendrai mes leçons pour avoir des bonbons.

Venez, venez Saint Nicolas
Venez, venez Saint Nicolas
Venez, venez Saint Nicolas

Et tra la la...







Recette des Speculoos de Saint Nicolas.

mercredi 3 décembre 2008

Karadeniz Müzik...

Ou musique de la Mer Noire... version turque.

Pour celles qui rêvaient d'une Wii Fit pour Noël, essayez plutôt d'en suivre le rythme... Perte de poids garantie à raison de quelques séances par semaine :-)



Oreilles sensibles, s'abstenir ;-)
Personnellement j'adore!

Kayaka, mer noire - Turquie 2007




Références 'Géo Historique' sur Wikipédia

Neige...

Ce matin, au lever, Ô surprise...
Comme un rideau de blanche dentelle aux fenêtres...



Instants magiques...







mardi 2 décembre 2008

Les Compagnons d'éternité

de Jeanne Bourin

Inimitable Jeanne Bourin, qui, une fois de plus, nous plonge au coeur du Moyen Âge, en pleine époque des Croisades, en mettant encore les femmes à l'honneur.



Résumé du livre

Juillet 1099 : les Francs s'emparent de Jérusalem qu'ils assiégeaient.
Emportées par le vent de l'Histoire, Brunissen, Flaminia et Alaïs, les trois filles de Garin le parcheminier de Chartres, vont vivre dans leur coeur et dans leur chair l'affrontement de la Chrétienté et de l'Islam.
Pendant que Godefroy de Bouillon fonde le royaume franc de Jérusalem, les trois soeurs, au fil des jours, traverseront heurs et malheurs en Terre sainte. À l'image du destin tourmenté du royaume naissant, leur sort sera semé de pièges.
L'une songera à repartir pour Chartres, les autres à demeurer à Jérusalem.

"Les Compagnons d'éternité" est la suite des "Pérégrines".

Paru chez Folio - 426 pages.

dimanche 30 novembre 2008

La Marque de Windfield

de Ken Follett



Résumé

L'auteur du Code Rebecca et de l'inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici, avec sa prodigieuse science de l'intrigue, au coeur de l'Angleterre victorienne.

En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d'un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d'un richissime Sud-Américain. Autour d'eux, des dizaines d'autres figures s'agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité.

vendredi 28 novembre 2008

Des petites X...

Au fil du net, j'avais découvert, sur le blog de Nananne, un SAL Point de Croix.
Des petits oiseaux "Country" illustrant les saisons.
Malheureusement, je crois m'y être prise trop tard et me suis donc lancée en solo dans cette mini aventure.

Le modèle est de Mausimom et existe en français aussi bien qu'en allemand.





Des petites croix, j'en ai fait il y a longteeeeeeeeemps!
Pour l'occasion, j'ai sorti quelques pièces de mes réserves (ben oui, après 11 ans, elles sont toujours au fond de l'armoire). Peut-être que l'une d'entre vous me dira quoi en faire d'original...







jeudi 27 novembre 2008

Scampis Na Buzaru!

Les fêtes approchent...
Un plat à servir en entrée ou en plat principal, ramené d'un voyage en Croatie, revu et corrigé à ma mode, à déguster sans modération.

Les ingrédients:
  • Scampis décortiqués
  • Fines tranches de lard fumé
  • Tomates fraîches ou concassées en boîte
  • Ail
  • Poivre noir
  • Vegeta*
  • Slivoviç*
  • Beurre pour la cuisson
  • Persil
* Vegeta: déshydraté de légumes et d’épices, très populaire en Croatie.

* Slivoviç: (Slivovice) Alcool de prune. Boisson nationale de toute l'ex-Yougoslavie contenant environ 47% d'alcool. De couleur incolore, elle devient couleur or jaune si elle est stockée dans des fûts de chêne.






Préparation:
Commencez par préparer une sauce tomate basique en y ajoutant quelques gousses d'ail finement écrasées, poivrez généreusement, ajoutez un peu de vegeta (ayez la main légère, le produit est riche en saveurs, mais aussi salé).
PAS de sel ajouté.
Laissez mijoter à très basse température, en ne couvrant pas totalement pour laisser réduire la sauce.

Enroulez chaque scampi dans un morceau de tranche de lard fumé et réservez.

Dix minutes avant de servir (Pas plus! Trop cuits, les scampis durcissent), faites revenir les bestioles dans le beurre dans une grande poêle avec de l'ail écrasé, tournez les et dès qu'ils rosissent plongez les dans la sauce tomate.
Déglacez la poêle à la slivoviç, ajoutez à la sauce.
Parsemez de persil haché et servez sans tarder avec du pain en accompagnement.


mercredi 26 novembre 2008

Challenge éventails sur ECP (08)

Avant derniers "rayons" de l'éventail... Plus qu'une semaine, et on commence autre chose? :-)



D'un peu plus près...



Et les deux derniers rayons me direz-vous...
Zone libre! Il y avait 9 semaines de challenge à raison de 2 zones/sem, les deux derniers selon mon inspiration!

mardi 25 novembre 2008

Gipsy Village - Le Blog... (8)

Un petit message d'annonce;
Suite au succès rencontré pour le challenge, une trentaine d'inscriptions des 4 coins de l'Europe, je vous invite à découvrir nos réalisations sur le blog Gipsy Village, exclusivement réservé à ce challenge.

Gipsy Village


Bonne visite à toutes,
amitiés,

Gipsy

lundi 24 novembre 2008

Challenge éventails sur ECP (06 & 07)

Mon tour du monde se complète...
Encore 2 semaines et il sera terminé.



Détail zone 'Trois mas'

jeudi 20 novembre 2008

Award...

J'ai reçu un Blogging Friend Forever Award de Pascale!
Je m'en sens très honorée et je l'en remercie beaucoup.



And so to the rules:
1. 5 people are allowed to receive this award.
2. four dedicated followers of your blog.
3. one is to be new to your blog and live in another part of the world.
4. please link back to the person who gave you this award.

Le jeu consiste à nommer 5 BFF,
quatre faisant partie de vos liens dans votre blog;
un, nouveau dans vos liens et en provenance d'une autre partie du monde.
Enfin, vous préviendrez les nominés auquels vous décernerez les nouveaux awards.


A mon tour, à présent, de distribuer mes awards,
il va sans dire que c'est un choix difficile, vous avez toutes de très belles créations.

Mes nominées sont:
Bonnes visites à toutes,
amitiés,
Gipsy

mercredi 19 novembre 2008

Round robin sur ECP

Nous approchons de la fin du Round Robin, encore une broderie après celle-ci et nous récupérerons toutes nos blocs... 'Chuis' impatiente! :-)

Le bloc de N. terminé et en route pour la prochaine destination:

Granny Hex... Tuto Fleurette

Une suite pour le Jardin d'Hiver...

Le détail des fleurettes



et le tutoriel



Bon amusement!

lundi 17 novembre 2008

Granny Hex... FINI !

Ce coup ci, l'hiver peut arriver!
Mon granny hex est terminé,
1800 gr composés de 216 hexagones et d'une soixantaine de fleurettes pour le border...
Yapluka cocooner!

jeudi 13 novembre 2008

Gipsy Village - Bloc 03 (7)

5, 4, 3, 2, 1, partez!
Challenge en route...

Bloc 03 de novembre.

mercredi 12 novembre 2008

Le Livre de Saphir

de Gilbert Sinoué

Un livre d'exception! Polar Historique ésotérique... A lire absolument!



Résumé du livre

L’Espagne, à l’extrême fin du XVème siècle.

Tout commence à Tolède le 28 avril 1487 « le soleil venait de se hisser au-dessus de la cathédrale… », lors d’un autodafé et l’exécution d’hérétiques et de « marranes » soupçonnés de pratiquer en secret le judaïsme en terre catholique. Ainsi Aben Baruel meurt sous les yeux horrifiés de Manuela Vivero, suivante et confidente de la reine Isabelle.

La Famille Baruel détient depuis des temps immémoriaux un objet rectangulaire fait de saphir. Elle le nomme « le Livre de Saphir ». Ce dernier est vierge de tout mot. Son contenu ne se révèle aux lecteurs que de façon irrégulière. Quand enfin le livre dévoile son secret, il s’avère que c’est Dieu lui même qui ce fait connaître. On peut alors y lire quel est le véritable peuple élu de Dieu…

Aben Baruel, se sentant suspecté par l’Eglise, décide d’écrire trois courriers. Ils sont destinés à ses amis les plus fidèles et les plus aptes à recevoir cet héritage. Le premier courrier est destiné à son vieil ami le rabbin Samuel Ezra. Cette lettre contient le secret détenu par la famille Baruel depuis des siècles.

En lisant le don postume, Samuel Ezra tombe sur une série de feuillets dont le contenu est divisé en Palais Majeurs et en Palais Mineurs. Le texte paraît cohérent mais certains passages lui semblent incomplets. Il se dit rapidement qu’il doit y avoir d’autres exemplaires de cette lettre et que les parties manquantes doivent s’y trouver. Menant son enquête, Samuel Ezra arrive jusqu’à la demeure d’un cheik, Ibn Sarrag. Effectivement les intuitions du rabbin se confirment : le cheik détient un exemplaire de la lettre et un autre feuillet de Palais mais ils sont très différents. Parfois les deux se complètent et par moment, une fois encore, ils semblent leur manquer un morceau. Mettant un peu à contre cœur leur bien en commun, le rabbin et le cheik décident de partir en quête de ce livre dissimulé au monde, hors de portée de l’Inquisition espagnole.

Les Palais qu’ils détiennent sont en réalité des énigmes faites de références bibliques et coraniques. Ils partent ainsi, au fur et à mesure de la résolution des énigmes, à la recherche du Livre de Saphir, certes mais surtout du feuillet inconnu et indispensable. L’association d’un rabbin et d’un cheik déjà surprenante (permettant au lecteur de participer à la confrontation culturelle et religieuse des deux personnages hauts en couleurs), Aben Baruel allait d’outre tombe continuer à les surprendre en les associant à son dernier héritier, le frère Raphaël Vargas un ancien templier… Les trois personnages sont horrifiés de devoir s’associer, mais leur amitié pour Aben Baruel et le gain de cette chasse au livre saint les font persévérer dans leur collaboration.

Pendant ce temps, à la cour d’Espagne, l’inquiétude monte. En effet le rapport de la Question d’Aben Baruel laisse perplexe, ainsi que son attitude devant l’échafaud. Une fouille en règle de son logis permet la découverte d’un feuillet qui somme toute est étrange… Serait-ce un complot contre la couronne espagnole catholique ? La reine décide, sous l’influence de Torquemada, d’infiltrer le trio détonnant. Son agent sera Manuela Vivero. La reine a toute confiance en sa taromancienne. Elle se joue aussi de son dégoût pour les méthodes inquisitoriales. Les hommes vont alors s’accommoder de cette nouvelle participante. Elle sait ce que seuls les destinataires du courrier d’Aben Baruel savent…

C’est une course à travers toute l’Espagne, ravagée entre la Reconquista et l’Inquisition. Dans l’ultime cachette, le Livre de Saphir révèle son secret au rabbin, au cheik et au moine…

Paru chez Folio - 672 pages.

Citation de Gilbert Sinoué:
"Il faut garder en mémoire nos rêves, avec la rigueur du marin qui garde l'oeil rivé sur les étoiles. Ensuite, il faut consacrer chaque heure de sa vie à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour s'en approcher, car rien n'est pire que la résignation."

mardi 11 novembre 2008

Mademoiselle Kum...

Issue d'une longue lignée de chiens errants, Mademoiselle Kum naquit probablement au détour d'une poubelle à l'extrémité d'une plage à l'est de la Méditerranée.
Mademoiselle Kum avait tout goûté, sauf le porc; tout entendu, sauf Jacques Brel; tout vu, sauf la couleur d'un maître bienveillant.
Elle passait ses journées partagées entre l'affût d'une pitance et de longues heures de sieste à l'ombre des citronniers en contemplant d'un oeil distrait « le château sur la mer ».La nuit, elle se joignait à la bande de voyous qui troublaient le sommeil des autochtones en hurlant en meutes et en mettant en pièces le contenu des sacs d'ordures.
Elle venait d'avoir dix mois lorsque son destin bascula. Elle croisa sur son fief une tribu de six étrangers au parlé étrange et qui, au lieu de la chasser, lui tendirent la main pour la caresser.
Par l'odeur du simit alléchée, elle prit le parti de les suivre, pérégrina clandestinement quelques six mille kilomètres avec eux avant de connaître le sens du mot « foyer ».


Nemrut Dağ


Nemrut Dağ


Dans les rues de Mardin


Mardin

C'était en 2004,
Kum a aujourd'hui un passeport européen, une maison, des repas réguliers.
Elle n'a jamais dormi dans « un panier », elle préfère les coussins,les kilims.
Depuis, elle est retournée légalement en voyage dans son pays d'origine avec ses maîtres.